Écoutez la radio en direct

Mercredi 5 mai, plusieurs centaines de personnes ont répondu à l’appel de l’association Inseme et se sont retrouvées devant les grilles de la Préfecture de Corse à Ajaccio. La raison de cette mobilisation : le désengagement de l’Etat par rapport à  la prise en charge du second accompagnateur d’un enfant malade devant se rendre sur le continent. Cette promesse de financement devait être formalisée à travers un décret qui ne verra finalement pas le jour. Ce qui devait être simple, automatique, et pérenne reste une démarche ardue et soumise au bon vouloir de la puissance publique. La présidente de l’association, Laetitia Descoin-Cucchi ne perd pas espoir et souhaite un changement de législation.

Le 5 mai prochain marquera le bicentenaire de la mort de Napoléon. Un anniversaire et des commémorations qui ont déjà fait couler beaucoup d’encre. Visionnaire, misogyne, autoritaire, génie militaire et politique, dictateur rétablissant l’esclavage. Napoléon est tout cela à la fois. C’est justement cette complexité qu’il faut étudier dans son entièreté. Sans complaisance ni relecture historique. Ou récupération politique. Alors que les experts se déchirent sur la figure et l’héritage de l’Empereur, dans cette bataille d’arguments plus ou moins excessifs, un livre brosse un portrait  nuancée, non conventionnel de Bonaparte : « Napoléon, punk, dépressif…Héros » signé Philippe Perfettini aux éditions des Equateurs.

Pour cette nouvelle émission, Caroline Ettori reçoit Jean-Jacques Panunzi, sénateur de Corse du sud Revue de Corse, une émission réalisée en partenariat avec Paroles de Corse et Corse Net Infos. Chaque semaine, Félix Bonardi et son équipe reviennent sur les moments forts de la planète foot !