Écoutez la radio en direct

Une Artiste dans sa bulle

À la une

ILLUSTRATRICE ET PLASTICIENNE, LESLIE-MARIE ROCCHESANI, AIME METTRE DE LA COULEUR ET DES ÉMOTIONS DANS LA VIE. QUE CE SOIT AVEC LES AVENTURES DE NIKOLLE, PERSONNAGE NÉ AU BOUT DE SES CRAYONS QUI NOUS EMMÈNE EN BALADE EN MODE CHASSE AU TRÉSOR AUX QUATRE COINS DE LA CORSE, QUE PAR SES ILLUSTRATIONS AUX IMPRIMÉS COLORÉS, OU SES CUSTOMISATIONS, LA JEUNE ARTISTE NOUS EMBARQUE DANS UN UNIVERS DE DRÔLERIE ET DE BONNE HUMEUR. UNE BULLE DE DOUCEUR, DE RÊVERIES, DE BIZARRERIES ET D’HISTOIRES À RACONTER…

Par Karine Casalta

Ainsi c’est l’histoire de la maternité que l’illustratrice nous fait partager aujourd’hui à travers son trait dans Chroniques d’une jeune maman, un livre réalisé avec l’auteure Marie- Agnès Moller qui vient de sortir en librairie aux éditions Contre-Dires. Un témoignage drôle et sans tabous des neuf mois de la grossesse et des premières années avec bébé.

Une aventure artistique et personnelle

Une aventure autour de la maternité que Leslie-Marie a vécu au plus près de la réalité, puisque ses illustrations qui viennent traduire les mots de Marie-Agnès Moller ont accompagné sa propre grossesse et la naissance de sa fille Paloma, renforçant encore s’il en était besoin sa sensibilité sur le propos. Le projet arrivait aussi à point nommé pour la jeune artiste, qui prenant un nouveau départ, venait alors de s’installer en Corse et retrouver ses racines pour enfin se consacrer à son art. Car depuis toute petite, en parallèle de la danse, sa première passion artistique, Leslie a toujours aimé dessiner. Très créative et manuelle, son imagination s’exprimait déjà sur tous supports à sa portée, papier, objets, jusqu’aux tuiles du toit et murs de sa maison qu’elle aimait à crayonner. À 16 ans, bac en poche, elle s’est donc naturellement orientée en Arts plastiques à la faculté de lettres d’Aix- en-Provence. Sa maîtrise obtenue (avec mention très bien tout de même!), elle part à Paris, sous la pression familiale qui l’enjoignait à faire «des études sérieuses et avoir un vrai métier», pour poursuivre sa formation et passer l’agrégation. Mais ne se voyant pas du tout enseigner, elle va rapidement bifurquer vers des études de communication où elle espérait bien pouvoir mettre en application ses compétences créatives «j’avais envie de créer, pas d’enseigner». Ceci l’a conduite donc à débuter son parcours professionnel dans la communication et la publicité. En tant que responsable événementiel chez Havas tout d’abord, où on la surnomme alors «la machine à idées» pour le foisonnement créatif qu’elle proposait, «mais ce travail dans l’événementiel était finalement frustrant car au final je me retrouvais surtout devant mon ordinateur à préparer des présentations PowerPoint et présenter des tableaux Excel », puis chez Universal Music par la suite, où malgré un environnement « plus fun, je ne me retrouvais toujours pas », ajoute-t-elle.

Tout quitter et se lancer

«Il y avait la musique, tous les soirs des concerts, mais j’étais toujours dans l’enversdu décor. Je me perdais dans ce métier alors que mon rêve était de créer. Alors, subitement un matin, j’ai tout envoyé valser pour “vivre mon art” et enfin me retrouver.» Et c’est avec le dessin, son mode d’expression favori, qu’elle va enfin laisser libre cours à son imaginaire et sa créativité. Inspirée de ses années de danse classique au Studio Ballet Colette Armand à Marseille, elle s’engage ainsi dans sa nouvelle vie d’artiste. Récupérant des pointes de danseuses étoiles des quatre coins du monde, vouées à être jetées, elle a l’idée de les customiser pour leur offrir une seconde vie. L’idée va avoir unréel succès et ses œuvres seront bientôt exposées aux Docks à Marseille, à la galerie de l’opéra
Garnier à Paris, jusqu’à Londres chez Freed, marque d’article de danse réputée dans le monde entier. Cette première expérience, qui la conforte dans son choix, lui offre aussi l’opportunité de faire connaître son travail. C’est aussi peu après cette expérience qu’est née Nikolle, son avatar, au cours d’un été, en Corse, dessinée pour la première fois sur un bois flotté sur la plage du Lotu.

Libre expression

Avec une personnalité aussi éclatante que l’univers de sa créatrice, Nikolle séduit par sa joie de vivre et sa pétulance.Le personnage aux longs cheveux électrisés, aux grands yeux ouverts sur le monde et au corps filiforme, est devenu au fil du temps la signature graphique de l’artiste. «J’avais créé mon personnage, et d’un simple trait, je pouvais lui faire dire tout ce que je voulais et m’exprimer à travers elle en toute liberté.» Très vite aussi, les collaborations vont se multiplier : avec des lieux, comme l’hôtel W à Paris, qui l’appelle pour dessiner sur les murs du lounge et personnaliser quelques-unes de ses chambres, ou avec des marques comme le Printemps, Rodier, ou encore la marque de feutres Posca. Aujourd’hui, c’est en Corse que Leslie-Marie puise son inspiration au gré de ses balades et dans les petits riens de la vie quotidienne qui viennent nourrir au bout de son crayon les humeurs de Nikolle. On peut ainsi retrouver la facétieuse Nikolle cachée au détour d’un chemin dessinée sur un galet, un rocher ou un arbre, aux quatre coins de la Corse. Car Leslie-Marie ne s’interdit aucun support, exploitant tout son environnement pour laisser libre cours à sa créativité. 

« Pourquoi me contenter de seulement dessiner ? J’aime toucher la matière, la moduler, faire des montages, coller puis dessiner par-dessus… C’est très riche, varié, ça me permet de ne jamais m’ennuyer.» L’illustratrice a ainsi de nombreux projets et la chance de beaucoup travailler. Après les Chroniques d’une jeune maman, c’est prochainement sur un livre pour enfant qu’elle a été appelée à collaborer. Elle devrait aussi bientôt signer une signalétique originale pour le village de Lozzi, séduit par la proposition graphique de l’artiste. Sans oublier les demandes de particuliers toujours plus nombreuses pour des customisations de vêtements ou d’objets, ou des commandes d’avatars à offrir pour des cadeaux personnalisés. Tout cela laisse à penser que l’aventure artistique de la jeune créatrice ne fait que commencer…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.