Écoutez la radio en direct

Jusqu’ici tout va bien- Sondage Exclusif Paroles de Corse – Opinion of Corsica – C2C Corse

À la une

Mental d’acier ou méthode Coué, les Corses interrogés semblent avoir traversé la crise sans encombre pour leur psyché. Ils sont en effet 89% à déclarer que la pandémie n’a eu aucun impact néfaste sur leur santé mentale. En toute logique, une très large majorité (83%) affirme ne pas avoir eu recours à une aide extérieure pour affronter cette période. Une longue parenthèse qui n’aura pas réussi à remettre en cause leurs fondamentaux ; 71% des sondés n’ont pas eu la tentation du changement… radical. 

Des chiffres qui ne correspondent pas vraiment à l’étude menée par Santé publique France. Selon cette enquête, la crise a eu un rôle de catalyseur des problèmes de santé mentale en France, mettant en exergue la nécessité de porter une attention spécifique à cette dimension notamment chez les jeunes et les plus modestes. Ainsi, la propagation du virus et la mise en place de mesures restrictives se sont accompagnés d’une montée de l’inquiétude chez 34% des personnes interrogées. De même, l’isolement, la baisse d’activité physique, l’augmentation du stress, l’ennui, l’organisation du travail à domicile couplée à la gestion de la vie familiale sont autant de facteurs qui ont pu impacter notre mental. Conséquences : une augmentation des consultations des psychologues et de la consommation d’anxiolytiques et d’hypnotiques au fort de la crise. 

Précisons tout de même que la santé mentale ne concerne pas uniquement les maladies mentales ou la détresse psychologique mais regroupe plus largement différentes dimensions relatives au bien-être perçu, des troubles du sommeil à l’anxiété. Une campagne de sensibilisation a d’ailleurs été lancée en avril dernier pour accompagner les personnes concernées. L’objectif est d’encourager la parole auprès de son entourage, d’un professionnel de santé et de recourir aux dispositifs d’information et d’écoute existants. « En parler, c’est déjà se soigner » mais en parler, c’est encore un peu tabou. 

Infos En parler, c’est déjà se soigner : 0 800 130 000

Sondage Exclusif Paroles deCorse – Opinion of Corsica – C2C Corse Toute reprise totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète. Étude réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 502 personnes représentatifs de lapopulation française âgées de 18 ans et plus. Pour cette taille d’échantillon, la marge d’incertitude est de 3 à 5 points. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.