Écoutez la radio en direct

Mini Modèles Biguglia -La passion comme moteur

À la une

Chjuche sò e vitture, ma cusì grande hè a so passione. Dapoi una decina d’anni cresce a pratica di u mudellisimu radio capitanatu. In Corsica, sò 60 persone chì anu una licenza, addunite trà Aiacciu è Biguglia, cù u piacè di u ghjocu, di a meccanica è di a cumpetizione.

Par Petru Altiani

À l’échelle 1/5e piste thermique, ils filent à vive allure sur le circuit du complexe Paul Tamburini, route Chiosu Novu, à Biguglia. Ces petits bolides sont soumis aux règles strictes de la Fédération française de voitures radio commandées (FFVRC) qui se compose de 15 ligues régionales dont la Corse.

Le matériel subit un contrôle technique avant chaque départ de course : respect du poids, des dimensions, des écartements des roues, des amortisseurs, de la batterie… « C’est un sport à part entière qui apprend le respect, la remise en question, le goût du challenge, la discipline et la persévérance », explique Gilles Vigilanti.

Initié par son père, ce dernier est passionné par l’automodélisme depuis ses 11 ans. Il en a aujourd’hui 52 ! Muni de sa radiocommande, il pilote avec brio une Porsche GT3 bleue et blanche équipée d’un moteur de marque S88R.

« La carrosserie arrive transparente et ensuite chacun choisit ses couleurs et décorations », précise celui qui est à la fois sociétaire, bénévole et chargé de communication du Club Mini Modèles Biguglia.

Il représentera d’ailleurs la Corse au printemps prochain à l’occasion des championnats de France de la discipline, avec deux de ses collègues, Jean-Philippe Frau et Emmanuel Gioia qui roulent, pour leur part, en Alfa Romeo et en Ferrari.

30 licenciés et bénévoles

« Le modélisme existe dans l’île depuis les années 1978 », poursuit Gilles Vigilanti. La piste sur la commune de Biguglia a été créée il y a 25 ans, et le club a été baptisé Mini Modèles Biguglia, il y a à peu près 7 ans. »

Présidée par le dynamique Louis Morelli, l’association compte environ 30 licenciés dans ses rangs qui sont aussi bénévoles.

Tous possèdent, en général, des voitures 1/5e dénommées « Grandes échelles ». « Elles se rapprochent des réactions des voitures “Grandeur nature” par leur comportement sur la piste », ajoute Gilles Vigilanti.

« À noter que cette échelle est relativement répandue. Les véhicules sont pour la plupart équipés de moteur 23 cm3 deux temps, en ayant en moyenne un poids d’environ 6 kg et pouvant aller jusqu’à 100 km/h ».

« La discipline 1/5e dispose de 4 catégories. La Formule France plus orientée vers le loisir avec le plaisir du pilotage. Il y a également le Tourisme GT ; des voitures permettant d’aborder la compétition. Le Tourisme GT Elite est, pour sa part, radicalement tourné vers la compétition de haut niveau ; les meilleurs pilotes sont en équipe de France. Sans oublier la Formule 1, la plus médiatique de la fédération, c’est avant tout pour le spectacle. »

Concentration et convivialité 

Selon Gilles Vigilanti, « en plus de la satisfaction de les piloter ou encore le fait d’assouvir des rêves d’enfant ou des passions d’adulte, les voitures radio commandées offrent de nombreux avantages. En effet, un modèle réduit offre la possibilité de changer ses différents éléments afin de faire évoluer l’engin. Cela facilite également la réparation de son modèle en cas d’usure ou son entretien. Il faut rappeler que cela est valable, que ce soit pour un véhicule thermique ou électrique ».

« C’est avant tout l’intérêt soit de la performance sur circuit, soit du réalisme dynamique, qui motive les pratiquants. »

Pour entrer dans la danse, il est bien sûr conseillé de s’équiper. « Le club n’a pas à disposition de modèles pour prêter, mais il y a toujours un ou deux pilotes prêts à laisser leur voiture pour un essai. »

Bien que la préparation et la conduite des engins se fassent avec minutie et concentration, la bonne humeur reste de rigueur, dans les stands de mécanique comme de pilotage, que ce soit lors des compétitions ou des séances d’entraînement.

Côté entraînement, « chaque pilote vient avec sa voiture dont il s’occupe au niveau mécanique, chacun autour est là pour aider, conseiller… », souligne Gilles Vigilanti. La piste du club Mini Modèles Biguglia est ouverte aux licenciés pour qu’ils viennent rouler, s’entraîner autant qu’ils le souhaitent. »

De bout en bout, la convivialité n’est pas un vain mot, à l’image des bons barbecues qui viennent régulièrement conclure les réunions.

Une école de pilotage en projet

À Ajaccio, un autre club existe, l’Ajaccio Gravone Modèle Car. Celui-ci est dédié aux véhicules tout-terrain en 1/8epouvant aller jusqu’à 120 km/h pour les modèles de compétitions sur pistes. La motorisation est quasi exclusivement thermique, cylindrée de 3,5 cm3 à 4,6 cm3, deux temps, fonctionnant au mélange méthanol/nitrométhane.

Les rapports entre les deux clubs, membres de la ligue corse de voitures radio commandées, sont ponctués d’événements : courses de ligue, championnats de Corse, amicales…

Les protagonistes de cette discipline qui a le vent en poupe visent par ailleurs l’organisation d’un championnat de France en mai 2022.

Mini Modèles Biguglia, de son côté, travaille à la mise en place d’une école de pilotage, en espérant pouvoir fédérer les collectivités autour de ce projet.

Voir plus grand

Pour l’heure, le club peut compter sur le soutien de la Ville de Biguglia. Cela se traduit notamment par une aide financière, le prêt du terrain et l’entretien de ses abords ou encore la présence logistique de la municipalité lors descourses.

Un solide partenariat qui permet au Mini Modèles Biguglia de se structurer et de voir encore plus loin, encore plus grand… 

Mini Modèles Biguglia, contact :

morellilouis@hotmail.fr / 06.16.91.42.11.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.