Écoutez la radio en direct

Et maintenant, les législatives ! Sondage Exclusif Paroles de Corse – Opinion of Corsica – C2C Corse

À la une

Moins de deux mois après l’élection présidentielle, les citoyens seront de nouveau appelés à se prononcer cette fois-ci pour désigner leur député les 12 et 19 juin prochains. En Corse, quatre circonscriptions, deux en Corse-du-Sud, deux en Haute-Corse et bien plus de candidats sortants, potentiels, hésitants ou convaincus qui s’interrogent, se jaugent et jouent des coudes pour décrocher le ticket gagnant pour Paris. 

Toutefois après la vague d’abstention du mois d’avril culminant à 28,01% et la victoire bleu marine insulaire (58,08%), comment envisager un scrutin dont le seul intérêt se résume pour beaucoup à une cohabitation opportune ? 

Le panel ne semble pas motivé par cette nouvelle échéance. Seuls 48% des personnes interrogées ont l’intention de participer au vote. Pour les plus désireux d’accomplir leur devoir, leur choix se porterait majoritairement sur la famille nationaliste 31%, avec une prime aux sortants, puis sur les représentants de la majorité présidentielle et des Républicains (20%). Les extrêmes sont relégués au fond du classement. 

Enfin, entre respect du pluralisme et stabilité, depuis 2007 les présidents n’ont pas eu trop de mal à trancher. Quitte à s’éloigner de leur « moi, candidat ». Nicolas Sarkozy, François Hollande, Emmanuel Macron, tous ont évoqué la fameuse « dose de proportionnelle » aux élections législatives durant leur campagne. Étonnement, aucun d’entre eux n’aura tenu cet engagement qui favorise les oppositions et les extrémités en particulier mais aussi les compromis(sions) post-électorales au nez et à la barbe des électeurs. Cependant ce mode de scrutin qui assure malgré tout une meilleure représentativité de l’échiquier politique à la faveur des sondés à 67%. Chose promise… chose promise. 

Sondage Exclusif Paroles deCorse – Opinion of Corsica – C2C Corse Toute reprise totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète. Étude réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 502 personnes représentatifs de lapopulation française âgées de 18 ans et plus. Pour cette taille d’échantillon, la marge d’incertitude est de 3 à 5 points. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.