Écoutez la radio en direct

Caroline Franchi – Fervente ambassadrice du vignoble corse

À la une    Directrice déléguée du Conseil interprofessionnel des Vins de Corse (CIVC), Caroline Franchi porte haut les couleurs des vins corses, attachée à valoriser avec talent l’image de marque et la notoriété d’un vignoble ancestral aux cuvées de caractère. C’est dans cet objectif qu’elle s’apprête à lancer le 5 juin prochain à Bastia, une nouvelle édition de la désormais célèbre Nuit du millésime, rendez-vous printanier incontournable pour toute la filière insulaire. Par Karine Casalta Faire du vignoble corse, fortement ancré dans le territoire, un vignoble reconnu bien au-delà des frontières de l’île, telle est l’ambition de Caroline Franchi, qui s’attache depuis 2006, au sein du CIVC, à faire rayonner les vins de Corse aux quatre coins du monde. Créé en effet en 1997 pour répondre collectivement aux enjeux de filière vinicole insulaire, en termes de production, transformation, commercialisation et distribution, sur les plans marketing et règlementaires, l’organisme organise également la communication collective de la filière. Un sujet sur lequel Caroline veille tout particulièrement, pour assurer une communication dynamique et attractive du vignoble dans un objectif de conquête de nouveaux marchés. Un défi qu’elle relève haut la main puisque au fil des années les vins de Corse n’ont cessé d’augmenter leur notoriété et conquérir de nouveaux marchés tant au plan national qu’international. Et un challenge réussi pour Caroline qui, avant de rejoindre le CIVC en 2006, ne s’était jamais imaginé embrasser cet univers vinicole qui ne lui était pas familier.   Un métier passion Engagée à l’époque à la faculté de Corte dans un cursus orienté marketing et gestion financière, elle envisageait alors de faire une thèse dans l’objectif de devenir maître de conférences. À cette même époque, le directeur du CIVC cherchait un(e) chargé(e) de communication et s’était rapproché de la Faculté pour le trouver. Poussée par ses professeurs, elle a su saisir l’opportunité de rejoindre l’organisme pour se lancer dans la vie active. Un pur hasard qui lui a donné l’occasion de découvrir un nouveau métier et un secteur d’activité qui l’a très rapidement passionnée. Investie avec enthousiasme dans sa mission, elle prendra en 2010 les rênes de la communication et du marketing avant d’être nommée directrice déléguée en 2019. Sans connaissances spécifiques en œnologie au départ, elle s’est formée tout au long de son parcours, faisant ses armes sur le terrain, au contact de l’association des sommeliers de Corse, et du Groupement Intersyndical des Appellations d’origine de Corse qui organise plusieurs dégustations chaque année en présence d’un jury dont elle fait désormais partie. Des dégustations de vins qui lui ont appris à former son palais pour être en capacité de maîtriser leur qualité gustative, et être en mesure de faire face à des interlocuteurs spécialisés pour porter haut et fort les couleurs des vins de Corse pour les promouvoir sur les différents marchés.   Un univers à la croisée des chemins entre l’humain, la nature et la culture « Je suis vraiment passionnée par ce que je fais. J’aurais pu bien sûr depuis toutes ces années changer de métier et passer à autre chose, mais je suis vraiment contente de me lever tous les matins pour aller travailler pour les vins corses. J’adore être au contact des vignerons, on a la chance d’avoir à la fois un vignoble à taille humaine – 135 caves particulières et 4 caves coopératives – donc on se connaît tous, et on rencontre en permanence des personnalités du vin, des sommeliers, des journalistes, c’est très riche en échanges ! Avec aussi toute la partie événementielle, et de nouvelles actions à mener chaque année, de nouvelles rencontres qui font qu’on ne s’ennuie jamais. C’est ce qui explique que je ne l’ai pas fait. »   Un travail de longue haleine Et son travail porte ses fruits. Régulièrement présent sur les grands salons internationaux, tels que Vinisud à Montpellier, Vinexpo à Bordeaux, London Wine Trade Fair à Londres, Wine Paris et ProWein à Düsseldorf, pour citer qu’eux, le CIVC a su insuffler une nouvelle dynamique à toute la filière. De fait, les vins corses ont le vent en poupe, et s’exportent à travers le monde vers pas moins de 63 destinations. Présents sur les marchés européens, notamment en Belgique, Suisse et Allemagne, ils s’exportent également sur des marchés de niche jusqu’au Japon ou en Corée, et séduisent le marché américain, en particulier les États-Unis, deuxième marché pour le vignoble corse, où plus de 35 caves locales particulières vendent leur production. De nombreuses actions sont également engagées au niveau national sur toutes les villes de France pour promouvoir le vignoble. « On a démarré en 2019 par Lyon, l’idée étant de faire un roulement en rajoutant une ville chaque année, pour toucher les professionnels avec des masters class, des dégustations, et leur offrir de se perfectionner sur les vins corses. » Sans oublier le grand public, invité à l’occasion d’une « Nuit du millésime capsule » qui s’articule autour d’un dîner organisé pour les professionnels et une soirée grand public. Interrompue par la crise sanitaire, cette action est relancée cette année les 27 et 28 juin à Lyon. Une soirée inspirée de la désormais célèbre Nuit du millésime organisée à Bastia depuis 2013 pour mettre à l’honneur la filière viticole corse et le savoir-faire des vignerons. Cet événement printanier et festif leur permet chaque année de présenter leurs nouveaux millésimes en présence de distributeurs, cavistes, sommeliers, et de nombreux professionnels dans le cadre prestigieux du Palais des Gouverneurs. Un premier temps de dégustation est ainsi réservé aux professionnels et partenaires de l’événement avant l’ouverture officielle de la soirée à un plus large public. « Organisée en étroite collaboration avec plus de 40 vignerons présents chaque année et près de cinq cents invités, c’est une soirée très attendue pour la filière. » Forte de ce collectif dynamique et structuré autour du CIVC, la filière viticole corse peut ainsi se prévaloir aujourd’hui d’un vignoble reconnu et en vogue. Avec pour signe de bonne santé, la volonté affichée de beaucoup de jeunes de s’installer ou de reprendre le flambeau pour marcher dans les traces de leurs aînés. Au service de cette filière depuis toutes ces années, Caroline Franchi peut être fière de participer chaque jour à réinventer un terroir ou encore de belles choses restent à faire.              

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.