Écoutez la radio en direct

L’association ALIS : L’insertion par le logement

À la une     METTE U SO SAPÈ FÀ À U SERVIZIU DI A GHJENTE CHÌ SCONTRANU DIFFICULTÀ IND’A SO ANDATURA PER A LUCAZIONE D’UN ALLOGHJU IN CORSICA… STABILITU IN BASTIA, L’ASSOCIU ALIS ASSICUREGHJA UN ACCUMPAGNAMENTU PERSUNALIZATU È DI ALTA QUALITÀ, CH’ELLA SIA PER I LUCATARII O I PRUPRIETARII À PRÒ DI A VALURIZAZIONE DI U SO PATRIMONIU. IMMERSIONE IND’È STA STRUTTURA SULIDARIA IN CUMPAGNIA DI PIERRE CALASSA, U SO DIRETTORE, CUSÌ DINAMICU È PASSIUNATU.  Propos recueillis par Petru Altiani Pierre Calassa, comment l’association ALIS est-elle née ?  Notre organisme à but non lucratif a été créé en 1998 par un groupement d’associations caritatives et humanitaires locales. Sa création fait suite au constat de l’importance de mobiliser le parc locatif privé, en complémentarité du parc locatif social, pour loger les publics non éligibles dans les agences immobilières dites « classiques ». Son objet consiste en l’insertion par l’habitat des publics en difficulté en favorisant l’accès au logement autonome. Nous captons des logements dans le parc privé à des fins sociales. L’association ALIS est une Agence Immobilière à Vocation Sociale (AIVS) réglementée par la profession immobilière et bénéficiant d’agréments préfectoraux. ALIS est la 21e AIVS de France, membre de la FAPIL (Fédération des associations et des acteurs pour la promotion et l’insertion par le logement, dépositaire de la marque AIVS. auprès de l’INPI) et de la CRESS Corsica (Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire de Corse). Depuis le 1er janvier 2018 et la fusion des départements insulaires, l’association ALIS est devenue l’unique Agence immobilière à vocation sociale de Corse avec comme nouvelle aire géographique d’intervention l’ensemble de notre île. Comment votre activité s’articule-t-elle ? L’association est composée d’une vingtaine de professionnels (travailleurs sociaux, agents immobiliers, comptables, agents administratifs, ouvriers qualifiés…) s’articulant autour de 5 pôles (social, immobilier, gestion, innovations sociales et sécurité civile). Les pôles travaillent au quotidien avec l’ensemble des acteurs sociaux et caritatifs du territoire. Pour assurer le déploiement géographique de notre structure, nous assurons diverses permanences aussi bien dans des « antennes foraines » (tiers lieux, espaces coworking) qu’au sein de partenaires tels que les CCAS…   À qui vos services s’adressent-ils ? Aux propriétaires solidaires, sans qui nous n’aurions pas de logements pour réaliser l’ensemble de nos actions. En nous confiant leur bien, nos propriétaires solidaires participent aux logements de publics défavorisés tout en minimisant leurs éventuels risques locatifs (loyers impayés, suivi personnalisé des locataires…). Nous les accompagnons également dans leurs démarches d’amélioration de l’habitat, de lutte contre la déperdition énergétique au travers des divers conventionnements et dispositifs existants donnant droit à une défiscalisation. Nos services s’adressent également aux personnes à la recherche d’un logement, principalement celles non éligibles aux critères des agences immobilières dites « classiques », à savoir les personnes vivant de minimas sociaux, contrats de travail précaires, CDD, personnes divorcées avec un avis d’imposition moins élevé… Notre activité s’inscrit en complémentarité des agences immobilières traditionnelles. Les logements captés par notre association sont attribués après un travail social avec nos partenaires de terrain. Nous gérons ainsi environ 200 logements répartis sur toute la Corse.   Quels sont les critères que vous privilégiez dans votre recherche de biens pour vos bénéficiaires ? Quel type d’appartements ? Nous sommes preneurs de tout type d’appartement. Les principaux critères sont la proximité des services publics, des transports en commun, les souhaits du demandeur… Nous effectuons également un important travail de communication auprès des municipalités afin qu’elles nous confient la gestion de leurs biens communaux. Nous favorisons ainsi l’insertion des ménages en assurant un accompagnement social dans le logement en même temps que notre gestion immobilière.   N’est-ce pas une façon quelque part de pallier le manque de logements sociaux à travers l’île ? À mon sens, il s’agit plutôt d’une façon de compléter l’offre existante de logements en mobilisant le parc locatif privé dans le diffus. Depuis sa création en 1998, l’association ALIS a permis à plus de 900 ménages d’accéder à un logement. Actuellement, nous logeons et/ou accompagnons près de 400 personnes. Sachant que notre accueil enregistre près de 300 demandes de logement par an.   Votre accompagnement a-t-il vocation de servir de tremplin à certains profils de bénéficiaires vers l’accès à la propriété ? Non, ou peut-être indirectement en favorisant l’autonomie du ménage et ses capacités de gestion financière. Nous permettons ainsi à la personne de reprendre sa vie en main et de reprendre sa place dans la société.   Le suivi de vos bénéficiaires, et le cas échéant, l’aide aux travaux sont également des domaines importants dans votre activité…   Il s’agit de deux champs d’intervention bien distincts mais d’égale importance pour notre activité. D’une part, l’accompagnement de nos bénéficiaires qui est une spécificité de notre gestion immobilière. Il s’agit de notre « Gestion Immobilière Adaptée », propre aux AIVS, caractérisée par un double étayage socio-immobilier. Parfois, un accompagnement social spécifique peut s’avérer nécessaire. Dès lors, nous mettons en place des mesures sociales ; notamment financées par la Collectivité de Corse ou encore la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations de Haute-Corse… D’autre part, l’aide aux travaux est un axe transversal au sein de nos actions permettant de lutter contre la précarité énergétique et l’habitat indigne. Elle favorise la captation de logement au travers de conventionnements avec l’ANAH (Agence nationale de l’amélioration de l’habitat) et de défiscalisation. Elle constitue un des volets de notre action de « Médiation Sociale Énergie » (co-financée par la Collectivité de Corse et EDF depuis 2009) avec la promotion des offres Agir+. En effet, plusieurs communes mettent en place ce dispositif afin de rénover et proposer des logements du parc privé à des loyers abordables. Pour information, lors d’un conventionnement avec l’ANAH, en contrepartie des subventions perçues, le propriétaire s’engage à louer son bien à des locataires aux revenus plafonnés. ALIS, en couvrant le risque locatif de ces ménages, participent à la production de ces logements.   Quel regard portez-vous sur le secteur immobilier propre à la Corse et, en particulier, à Bastia ? Le secteur immobilier corse est un secteur en forte tension avec une demande de logements locatifs « à l’année » nettement supérieur à l’offre. Les loyers pratiqués sont élevés dans les villes et certaines microrégions. L’île connaît une forte pression touristique avec une forte proportion de locations saisonnières. Bastia, un moment épargnée par ces phénomènes, s’y retrouve confrontée depuis ces dernières années. Il ne m’appartient pas de juger le choix de gestion du patrimoine de chacun, nous œuvrons pour que les personnes vivant en Corse habitent dans un logement choisi et non-contraint.   La Haute-Corse et Bastia sont qualifiées respectivement de département et de ville les plus pauvres de France, le ressentez-vous à travers votre activité ? L’association ALIS est présente depuis sa création sur le versant le plus accidenté du social. Notre mission est de répondre aux familles et personnes, pour lesquelles l’accès au logement reste fort difficile voire impossible. À titre personnel, je participe à la mise en place des dispositifs sociaux depuis 2008 sur le département de la Haute-Corse. Nous constatons également un accroissement des précarités. J’emploie volontairement le terme « précarités » au pluriel, celles-ci étant alimentaires, énergétiques, financières et médicales avec le risque « d’exclusion » qui en découle. Comme nous l’indiquent les ressorts de la pauvreté, dans des états de faiblesse et de manque, toute personne n’est plus en capacité d’avoir les ressources suffisantes pour se maintenir ou revenir à un niveau de vie décent.   Quels sont vos projets ? Il s’agit pour nous de mobiliser le plus grand nombre de propriétaires solidaires au travers de sollicitations médiatiques, de continuer à promouvoir nos actions sur un champ du social de plus en plus stigmatisé. Nous avons également à cœur de poursuivre notre engagement sur les missions de lutte contre toutes les formes de violences ou encore de renforcer notre action « Médiation Sociale Énergie » afin de faire face à la « guerre énergétique » qui se profile.   Contact Association ALIS : 04 95 32 47 05 / www.assoalis.corsica  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.