Écoutez la radio en direct

Apprendre à parler corse, qui veut, peut

À la une

Arnesi novi, numerich, dizziunari

 

 

Depuis que les dictionnaires des langues existent, il suffisait d’en ouvrir un pour chercher un mot dans une autre langue et connaître la traduction. Ou aujourd’hui taper dans un moteur de recherches via un ordinateur avec des traducteurs disponibles en version numériques. Ou encore par le truchement des applications sur nos smartphones, comme celui de l’Adecec et son célèbre Infcor, banque de données. Et aussi de Parlami Corsu instauré par la ville d’Aiacciu.

 

Par Vannina Angelini-Buresi

Soyons sérieux et objectifs : chercher des mots et les trouver ne permet pas de savoir sexprimer et encore moins de pouvoir communiquer, en revanche cela permet dacquérir du vocabulaire mais il faut savoir faire des phrases. L’école ne suffit pas non plus et si on est adulte ? Comment fait-on pour apprendre une langue ? Il ny a pas d’âge pour cela et encore moins aujourdhui avec tous les dispositifs mis en place…

Proposer des dictionnaires et des traductions, cest très bien et surtout très utile, mais créer des espaces où lon peut apprendre de façon ludique et moins scolaire pour ainsi dire en immersion, est à présent accessible à tous. De nombreux lieux accueillent du public, avec des intervenants, des animateurs dateliers et des professeurs de langue, qui se mettent à la portée de chacun, pour lapprentissage dune langue qui devient alors plus concret. Lorsquon décide dapprendre une langue, le but étant de pouvoir sen servir au quotidien si besoin ! Et pouvoir communiquer en société.

Avec ces nouveaux espaces, il est possible de se réunir et échanger en lingua corsa, cela favorise son usage, comme en Cismonte avec Pratica Lingua et A Casa di a lingua AIO qui proposent différents cours et ateliers, ou plus récemment à Aiacciu Passioni Associu, rue de lAssomption ou lAttellu CRALC (Cuncolta pè u Riacquistu di a lingua Corsa) qui suggèrent des moments partagés uniquement en langue corse à lAttellu de théâtre de Livia Stromboni.

Une floraison de méthodes

Des cours sont dispensés depuis plus longtemps à Locu teatrale et à Filu dAmparera où lon a la possibilité de participer à des ateliers pour adultes et pour enfants via le théâtre, le chant, la musique et autres et assister à de véritables cours aussi. Des espaces dédiés aux quatre coins de l’île comme à A Scola di Zia Peppe à Purtivechju qui organise entre autres des stages et des ateliers. Là, autour dune table ou encore par le biais dun loisir ou dune passion on peut pratiquer la langue. Mieux, si on ne peut pas ou on n’a pas le temps de se déplacer, il est possible dapprendre et de se familiariser à distance. Depuis peu, en effet, le numérique est en pleine expansion avec toujours de nombreux ateliers et cours en langue corse qui sont notamment accessibles en visioconférence.

Ainsi, Aiò a Casa di a Lingua qui poursuit ses moments d’échanges en présentiel sur différents sites comme celui de Baleone, le Valincu, en FiumOrbu, et un nouveau site sur Aiacciu, boulevard Louis Campi, sadresse au plus grand nombre en proposant les mêmes contenus en ligne avec A Casa Numerica. Ce qui permet aux Corses, non Corses et ceux qui ne peuvent pas se déplacer (continent, étranger et même dans les régions de l’île les plus reculées), de bénéficier de ces moments dapprentissage. Des conférences en plein air et traduites en simultané en français ont été organisées en sortie de Covid, après le confinement. Cycle de conférence et journées en immersion prévus dans toute la Corse sont chaque année organisés.

 

Offre sans cesse enrichie

Des initiatives s’adressant aux enfants et adultes, débutants et confirmés. Une ambiance immersive en présentiel, comme en ligne, pour conserver un des aspects les plus cruciaux. Sa finalité ? Maintenir voire recréer le lien social y compris et surtout pour ceux qui justement résident dans le rural, dans certains villages parfois isolés. Ces rendez-vous d’une à deux fois par semaine leur permettent de se retrouver autour de thématiques bien définies et in lingua nustrale et pouvoir ainsi échanger. Cela concerne tous les publics, adultes en activité, retraités et enseignants qui désirent passer lhabilitation en langue corse, puisque des cours spécifiques leur sont également proposés.

La direction dAflokkat, qui abrite A Casa di a Lingua Aiò et son directeur Gilbert Reboli réfléchissent et repensent sans cesse le catalogue proposé, en sadaptant aux horaires demandés et aux activités adaptées. Ainsi chacun peut y trouver ce qui lui convient le mieux.

Une autre méthode a vu le jour dernièrement en Corse, elle est complètement immersive, cest la méthode SLT de Stéphane Bassani qui permet dapprendre à parler le corse, et même dautres langues, en quelques mois avec des cours particuliers. Ce procédé consiste à communiquer par téléphone avec des corsophones sur nimporte quel sujet.

Ces différents moyens de transmission permettent à la langue enseignée, de façon pédagogique et scolaire, de passer de la langue objet à celle d’outil de communication !

Remettre la langue corse au cœur de la transmission, cest aussi le pari du Sirviziu di a Lingua Corsa di a merria dAiacciu.

Christophe Mondoloni, élu en charge de la langue et la culture corses de la ville dAiacciu, a également porté avec sa double casquette la charge du numérique de la Ville, avec ses services évidemment, le projet de réactualiser le site et lapplication dédiés à la langue corse « Parlami Corsu ». Avec en filigrane, la volonté affichée de le rendre plus adapté aux besoins. Objectivement, ce pari est plutôt bien réussi.

À destination des familles

Le site et lapplication « Parlami Corsu » étaient devenus obsolètes, ils avaient été crées en 2011 par le service de A Lingua Corsa dAiacciu. Il a été repensé avec une nouvelle application, car à sa création, il était essentiellement tourné vers E ciucciaghje. Aujourd’hui, il s’adresse sans exclusive aux familles.

Par ailleurs, un dictionnaire est toujours accessible avec 35 000 mots. Il est réactualisé régulièrement en fonction des recherches par le service lingua Corsa de la ville dAiacciu, avec un « cunghjucatore » qui propose 900 verbes conjugués. Un site évolutif, nourri en permanence, « les familles peuvent sen servir également pour aider leurs enfants à leurs devoirs, dernièrement un père me confiait qu’il avait visionné une vidéo en ligne sur le site, sur le château de la Punta pour aider sa fille qui avait une recherche à faire », se félicite Christophe Mondoloni.

En corollaire, les maisons de productions telles que Novita Prod, Intirvista Prod la chaîne ViaStella et la radio RCFM permettent gracieusement de diffuser leurs émissions culturelles en langue corse. Le site Canopé diffuse leurs contenus vidéo sur lhistoire de la ville et ses sites patrimoniaux. De nombreux podcasts audio et vidéo sur lhistoire, le patrimoine, la cuisine et la culture, sont présents sous différents onglets.

Radio, télé et Éducation nationale ont contribué à sa réalisation. Une plateforme innovante avec une nouvelle application à télécharger depuis le 17 septembre et disponible via nos smartphones.

Cette plateforme sattache aussi à se réapproprier la mémoire de la ville avec la mise en ligne du livre de Roger Miniconi de A Parlata Aiaccina.

Concrètement ? Des heures denregistrement podcastées issues dune enquête orale sur la mémoire des anciens de la ville aujourdhui pour certains disparus. Ils racontent le mode de vie dans certains quartiers, et ouvrent une page di à vita citadina di tandu. Seront également bientôt disponibles des jeux et un quizz qui variera tous les mois avec un nouvel onglet Storia, issus des émissions podcastées de RCFM.

Briser la spirale

Induve pudemu amparà à parlà corsu ? Voilà une question récurrente qui est posée au service de la Ville dAiacciu. Celui-ci renseigne évidemment et systématiquement sur les espaces déjà en place et qui allient facilité d’accès et efficience. L’élu en charge de la langue a décidé de d’enrichir dès l’an prochain le site en rajoutant un onglet « Scola ». Il dispensera un cours de langue sur des leçons enregistrées dans une salle de classe.

Le site « Parlami Corsu », loin d’être figé, est évolutif à souhait. Répondant en permanence à des besoins et des demandes. Résultat ? Depuis le 17 septembre, le site a considérablement augmenté ses visites et lapplication a également eu des téléchargements records ! Les ressources disponibles, qu’elles soient sonores ou visuelles, enrichissent le site pour cultiver et amplifier son offre. Avec notamment des cours gratuits de langue bientôt opérationnels.

Un constat s’impose. La langue recule dans les foyers et au sein de la société alors que tous les moyens sont mis en œuvre de la part des différents services dédiés à la langue corse par les différentes collectivités quelles soient municipale ou territoriale.

Ces dispositifs sont à présent à la portée de tous grâce à des associations et des centres de formations qui œuvrent pour proposer des activités innovantes à travers desquelles la transmission sera assurée.

 

Luce di sperenza

Spirale inévitable de l’étiolement du parler nustrale malgré les prestations diverses et variées qui en permettent l’apprentissage ? Le croire équivaudrait à verser dans le fatalisme source de renoncement d’un ciment qui forge l’identité et le particularisme.

Et pourtant… Una luce di sperenza schiarisce ogni volta chellu ci hè un prughjettu realisatu, avà tocca à tutti dimpegnassi è di fà u sforzu chì sellu sì vole sì pò, basta à vulella chì torna una volta i mezzi è i spazzii ci sò…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.