Écoutez la radio en direct

Una cavalcata

À la une

In cor’di a Tavagna 

DI A SO PASSIONE PER I CAVALLI NE HÀ FATTU U SO MISTIERU. OGNI GHJORNU, LAURA BERNARDINI BATTE I SO LOCHI DI TAVAGNA CH’ELLA FACE SCOPRE À TUTT’OGNUNU, TRÀ MARE È MONTI, MA SOPRATUTTU CÙ UN PIACÈ SENZ’ALTRU.

Par Petru Altiani

Chez Laura Bernardini, la passion équine se cultive au quotidien, les premières graines ont germé dès son plus jeune âge. « Toute petite, j’étais déjà attirée et émerveillée par les chevaux », explique-t-elle. Mon père en possédait, et moi, je les adorais déjà. À l’adolescence, j’ai eu la chance d’évoluer dans un ranch où j’ai tout appris, grâce au propriétaire qui était un vrai passionné et qui m’a beaucoup transmis. » Une expérience qui lui a permis de mettre le pied à l’étrier et susciter une véritable vocation. « J’ai d’abord travaillé dans un tout autre domaine, en milieu scolaire, mais je n’ai pas résisté longtemps avant de passer mon diplôme d’Accompagnatrice de Tourisme Équestre (ATE) avec pour projet de créer mon propre ranch, poursuit-elle. Après la naissance de ma fille, je me suis lancée dans cette folle aventure avec le soutien de mon compagnon et de mes proches. »

D’autant que cette réorientation professionnelle n’a pas été sans défis.

Un challenge très épanouissant

« J’ai pu passer le diplôme à Corte après 6 mois de formation, dit-elle. Ça n’a pas été facile tous les jours car j’ai dû jongler avec les trajets quotidiens, la nounou, le Covid, les chevaux, et les démarches liées à la création du ranch, mais ça a été un challenge très épanouissant. »

Le Ranch Tavagn’À Cavallu jouit d’une localisation idéale. « Il se situe à Talasani, au pied des chemins de randonnée. À partir du ranch, on peut aller aussi bien à la mer qu’à la montagne. C’était pour moi l’endroit parfait pour accompagner des balades. C’est aussi ma région, je suis originaire du village de Tagliu et il me tenait à cœur de la faire découvrir à travers ma passion pour l’équitation », précise la cheffe d’entreprise. L’organisation quotidienne du ranch est basée sur l’interaction aussi bien avec les animaux qu’avec une clientèle à la fois composée de locaux et de touristes. « En pleine saison, on commence par remplir les abreuvoirs et distribuer des granulés. Ensuite, on prodigue les soins aux chevaux si besoin. On les prépare, on accueille les clients, on fait un briefing, on les met en selle. De retour au ranch, on s’occupe des chevaux, soins, douche… On offre l’apéritif à nos cavaliers afin de partager un petit moment avec eux sur leur ressenti après la balade, détaille Laura. « Qu’ils soient débutants, amateurs ou confirmés, une personne seule, une famille ou un groupe d’amis, les balades sont accessibles à tous les niveaux et à tout âge. Quelle que soit la formule choisie, nous nous adaptons pour rendre ce moment des plus magiques et inoubliables. »

De la Costa Verde à la Castagniccia

Le parc de chevaux est diversifié et bien adapté au terrain local. « Nous avons commencé avec trois chevaux et aujourd’hui j’en ai une dizaine. Ce sont plutôt des chevaux polyvalents, robustes, au pied sûr. Nous avons des chevaux de race corse, quarter horse, paint horse, connemara, merens, et des chevaux onc », ajoute Laura qui ne ménage pas son temps ni ses efforts pour la gestion du ranch et ce, depuis le début. « Il faut être vraiment passionné et ne pas compter ses heures. Heureusement, lorsque je me suis lancée, à 25 ans, j’ai été énormément entourée et soutenue ; c’est encore le cas aujourd’hui. Le plus dur a été, au départ, de nettoyer les terrains abandonnés jonchés d’ordures et de ronces, rouvrir des sentiers et parfois même en créer », confie-t-elle. 

« Le projet qui me tient à cœur pour le ranch serait de développer les randonnées itinérantes de la Costa Verde à la Castagniccia »

Partenaires locaux 

« Pour développer notre activité, nous nous appuyons sur des partenariats locaux, notamment avec des fournisseurs d’aliments et de foin pour les chevaux tels que NB diffusion et Bastien Mattei, ce qui facilite la gestion quotidienne du ranch », indique la dynamique jeune femme, mettant en avant la coopération comme un pilier de sa stratégie de développement, comme en témoigne l’accompagnement de groupes effectué auprès des campings de la microrégion, le Village des îles, Albarella, Alba Serena, A Mucchiatana ou encore l’IGESA et le CCAS de Borgo. Elle qui ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. « Le projet qui me tient à cœur pour le ranch serait de développer les randonnées itinérantes de la Costa Verde à la Castagniccia, offrant ainsi une expérience encore plus riche à notre clientèle », projette-t-elle. 

Promouvoir l’équitation 

Les sentiers préférés de Laura offrent non seulement un large panel de paysages de cartes postales, avec souvent des promenades au coucher de soleil, en bord de mer, mais aussi une invitation à découvrir les richesses de la région telle une fenêtre ouverte sur le patrimoine nustrale. 

Parmi les balades phares, le Monte di Tagliu (681 mètres d’altitude) ou encore le village abandonné de Fiuminale. Au-delà de sa profession d’éleveuse et de guide, Laura Bernardini contribue activement à la promotion de l’équitation en tant que moyen de connexion avec la nature et la culture. « C’est l’essence même de ma démarche », conclut-elle.

Contact. Ranch Tavagn’À Cavallu :

Tél. : 06 38 51 25 65

www.lacorseacheval.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *