Écoutez la radio en direct

Francesca Fanti : Une Venacaise qui distille le bien-être

À la une

DUI ANNI FÀ, IN PIENA PANDEMIA DI COVID-19, FRANCESCA FANTI HÀ DECISU D’INGHJENNÀ A SO PROPIA IMPRESA, PRUPUNENDU I SO SERVIZII DI COACHING IN SVILUPPU PERSUNALE È PRUFESSIUNALE. STA GIOVANA VENACHESA, SPEZIALIZATA IN CUMUNICAZIONE, PSICOLUGIA PUSITIVA È PIENA CUSCENZA, DÀ E CHJAVI DA GESTISCE MEGLIU U SO COTIDIANU, CUNNETTE SI À A STONDA PRESENTE È DIVENTÀ A PIÙ BONA VERSIONE DI SÈ STESSU… 

Par Petru Altiani 

Dans un contexte de crises multiples, la capacité de chacun à résister à l’anxiété, au stress ou à la déprime, a pu être mise à rude épreuve. Pour retrouver confiance en soi, tendre vers l’amélioration, relever les défis de la vie sans lesquels l’on risquerait fort de passer à côté du bonheur, un accompagnement peut parfois se révéler nécessaire. C’est aujourd’hui le job de Francesca Fanti, 29 ans. 

Rayonnante de dynamisme et de bienveillance, cette dernière, originaire de Venaco, est titulaire d’un baccalauréat littéraire, d’un Deug de Lettres Modernes, d’une Licence et d’un Master Sciences de l’Information et de la Communication dont elle est sortie majore de promotion. « J’ai effectué mon parcours universitaire à l’Università di Corsica », explique-t-elle. En parallèle de mes études, j’ai notamment été chroniqueuse radio pour RCFM. À l’issue de mon Master, j’ai eu la chance d’être recrutée au sein de la startup insulaire Volpy en tant que responsable de communication. Plus tard, je me suis formée au développement personnel, à la pleine conscience, à la méditation, à la psychologie positive… »

Francesca a quitté son CDI et lancé son activité au tout début de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. « Beaucoup m’ont dit que j’étais folle ! se remémore-t-elle. Et pourtant, je pense que c’était la temporalité idéale ! Cette crise a été un tournant ! Avant elle, quand je parlais de développement personnel et professionnel, étonnés, les gens me demandaient de quoi il s’agissait. Aujourd’hui, on ne me le demande plus. »

Le déclic qui a poussé Francesca à devenir coache vient d’un événement qui l’a profondément marquée. « En 2016, alors que j’avais rejoint Volpy depuis deux jours seulement, j’ai vécu la perte de ma grand-mère soudainement », confie la jeune femme. J’en ai énormément souffert. Et je refusais probablement de voir que c’était une réelle souffrance. Un jour, mes proches ont pointé du doigt mon mal-être. D’autant plus que je noyais mon chagrin dans le travail. Quand on le comprend, quand on le conscientise, on se confronte à la réalité. »

« À partir de ce moment, je me suis dit que j’avais deux choix : rester comme j’étais, dans mon mal-être, sans équilibre de vie ; ou bien me servir de cette épreuve pour rebondir deux fois plus haut. J’ai choisi cette dernière option. Je me suis alors plongée dans le développement personnel et j’ai pratiqué chaque matin méditation et écriture. Cette routine m’a sauvée ! J’avais besoin d’extérioriser à ma façon mes émotions. Quelques années plus tard, me connaissant mieux, je ne me sentais plus alignée professionnellement. J’ai décidé de partir au Canada, de me former en parallèle au développement personnel et professionnel, je suis sortie de ma zone de confort, de mon quotidien. »

S’aligner avec soi-même

Francesca a notamment réalisé un road trip d’un mois dans les Rocheuses canadiennes, dans un van aménagé, avec « 250 000 kilomètres au compteur et plein de soucis mécaniques ». « Je suis partie à l’aventure avec un sac à dos et seulement quelques tenues de randonnée. Je n’ai jamais voyagé si léger, sans grand confort. Je ne savais jamais quand je pourrais me doucher… Chaque soir, je m’endormais dans un endroit différent. Je me levais le matin vers 5h30 pour admirer le lever de soleil. C’était exceptionnel ! Quand vous sortez d’un mois si magique et parfois tellement difficile, vous changez ! Après ça, ma vision de la vie n’était plus la même. Surtout la vision de ma vie. J’ai alors quitté mon CDI, bien confortée à l’idée de créer mon entreprise. J’ai continué à apprendre et j’ai compris que le développement personnel et professionnel était ma voie. »

Rapidement, la profession de coache est devenue sa passion. « Je me sens alignée avec moi-même, avec mes valeurs, avec mes besoins et mes envies », dit-elle. J’aime ce que je fais et je sais pour quoi je me lève le matin. C’est aussi un véritable challenge ! Je suis cheffe d’entreprise, donc il y a l’accompagnement, mon cœur de métier, mais aussi tout ce qu’il y a autour : la comptabilité, l’administratif, le commercial, la communication, le marketing… Chaque jour est différent ! »

De par son parcours personnel, universitaire et professionnel, Francesca Fanti dispose d’un domaine d’expertise relativement large. « J’aime accompagner mes clients à trouver leur propre équilibre, leur épanouissement personnel et professionnel. » La méthode ? 

« Nous passons dans un premier temps par une phase de connaissance de soi. Ce moment est extrêmement important ! Je dis toujours que la connaissance de soi est la plus grande richesse que l’on puisse cultiver. Ensuite, nous entrons sur le terrain du lâcher-prise : avec ses barrières limitantes, ses peurs, ses défauts, ses “échecs”… Puis nous travaillons la confiance en soi, en ses qualités, ses points forts, ses compétences, ses expériences, ses capacités. Arrive ensuite l’estime de soi ou comment cultiver l’amour de soi, la bienveillance, la gratitude, dans tous les domaines pour en recevoir en retour. »

Coaching personnalisé

Elle précise qu’« au cours de l’accompagnement, nous travaillons autour de la gestion du stress et des émotions, de la gestion du temps, de la détente, de l’hygiène de vie… Chaque coaching est totalement personnalisé ». Et d’ajouter : Au niveau individuel, j’accompagne beaucoup de chefs d’entreprise, en majorité des femmes. Cela rejoint le côté professionnel de mon activité. Je travaille beaucoup avec des institutions, des entreprises, des associations insulaires sur des ateliers collectifs. Les publics sont variés : étudiants, demandeurs d’emplois, créateurs d’entreprise… »

« Institutionnellement, je propose des ateliers de gestion du stress ; de connaissance de soi pour les entrepreneurs ; de lâcher-prise avec les croyances limitantes, les peurs qui font obstacle à l’épanouissement personnel et/ou professionnel ; de confiance en soi ; de pleine conscience en entreprise… et plein d’autres encore ! »

« Il y a énormément de possibilités en coaching, tant au niveau individuel qu’en groupe. »

Francesca Fanti propose des séances individuelles au domicile de ses clients, uniquement dans la région cortenaise et bastiaise. Elle fonctionne aussi souvent à distance. « Sur le territoire, j’ai des clients à Ajaccio, Porto-Vecchio, Calvi, Ghisonaccia par exemple. Sur le continent également. Plus loin, on m’a contactée depuis l’Australie ! En ce qui concerne les interventions en entreprise, je me déplace dans toute la Corse. ». 

La gestion du stress est un aspect important de son activité. « Il y a une forte demande. D’ailleurs, je suis intervenante auprès l’Università di Corsica et plus spécifiquement du Centre culturel universitaire, où j’anime des ateliers gestion du stress et des émotions. Ici comme dans d’autres institutions, nous fonctionnons sur des coachings de groupe. »

« Un trésor de ressources à l’intérieur »

« Il est primordial d’expliquer au public, en individuel ou en groupe, ce qu’est le stress, quels sont ses symptômes, ses mécanismes internes… pour le comprendre et l’appréhender. Une fois qu’on l’assimile et qu’on sait quels sont nos stresseurs et comment on y réagit, ce qui est un processus de connaissance de soi, on peut mettre en place des actions qui permettent d’appuyer sur la pédale de frein et d’induire la détente. »

« J’utilise pour cela des techniques d’écriture, de la relaxologie, des techniques de respiration et toute une boîte à outils anti-stress ! »

Outre la gestion du stress, Francesca est le plus souvent contactée pour des objectifs tels que l’alignement entre la vie personnelle et professionnelle. « Ce sont les thématiques qui reviennent le plus fréquemment », poursuit-elle. C’est un reflet de la société actuelle, en proie au stress environnant permanent, qui se soucie davantage de son bien-être et de son épanouissement sur tous les aspects de sa vie. »

Redonner la confiance en soi à ses clients est, pour Francesca, la clé de voûte de l’accompagnement qu’elle propose. « Nous sommes la personne avec laquelle nous passons le plus de temps au cours de notre existence. Il est important de faire de soi son meilleur allié ! Cela passe par la connaissance de soi, le lâcher-prise, la gestion du stress et des émotions, mais bien sûr également par la confiance en soi et l’estime de soi. C’est une part très importante de mon travail et j’ai à cœur de faire comprendre à chacun que l’on a un trésor de ressources à l’intérieur. Il suffit d’accepter de voir qu’il existe et d’aller le chercher ! »

Développer les collaborations

Le coaching en développement personnel peut également passer par les relations amoureuses. « Ce n’est pas mon domaine de prédilection s’il est un objectif spécifique », précise Francesca. Nous pouvons cependant l’évoquer si nous souhaitons rééquilibrer vie perso et vie pro, notamment au travers d’outils comme la communication bienveillante, pour retrouver une expression sereine de ses besoins dans un couple par exemple. »

Côté projets, Francesca Fanti travaille actuellement sur le repositionnement de son entreprise, « pour présenter à ses clients les offres les plus adaptées possibles ». « Donc il y aura dans les prochains mois de la nouveauté sur mon site Internet et sur mon Instagram ! », souligne-t-elle.

« Je souhaite continuer à développer mes collaborations avec les entreprises et les institutions insulaires pour y proposer des ateliers d’accompagnement. Quand on est épanoui dans tous les domaines de sa vie, on est plus performant au travail. C’est un véritable atout. »

« Le but pour moi est de contribuer à installer le développement personnel et professionnel en Corse et d’en faire un réel enjeu de bien-être. Je veux faire comprendre qu’il est un outil de performance ! Et pourquoi pas le faire hors du cadre, dans des lieux insolites ! Après cela, je pourrai peut-être commencer à planifier des vacances dans une destination lointaine… » conclut Francesca Fanti dans un large sourire.

Si selon le vieil adage, « les voyages forment la jeunesse », ils sont aussi, comme l’indique un proverbe tibétain, « un retour vers l’essentiel »… 

Savoir + : www.francesca-coachdevie.com / 07 83 31 48 30

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.